Le KAL: les techniques pour tricoter Haruni

Publié le 7 Novembre 2012

Haruni n'est pas un châle très difficile à tricoter, c'est le premier tricot dentelle que j'ai réalisé, mais il faut bien admettre qu'à la première lecture il peut faire un peu peur, quand on n'est pas familiarisé avec le vocabulaire et les techniques de base de la dentelle. Donc voici quelques pistes pour se lancer.

Le montage provisoire (provisional cast-on):

Il est expliqué avec schémas ici (pour le châle Kiri mais c'est un démarrage classique) et Taille de Guêpe fait un point complet. Personnellement j'utilise plutôt la méthode d'Hélène Magnusson que je trouve assez simple.

Si vous préférez une méthode en vidéo (mais in english), je vous conseille ce site (et pas que pour cette technique!!!) ou le très classique Garnstudio.

Mon astuce perso: si ça ne vous parle pas, vous montez vos mailles normalement, et au lieu de récupérer les mailles de montage, vous reléverez 3 mailles dans le rang de montage et basta. Honnêtement ça ne se voit quasi pas.

Voilà vous savez faire un montage provisoire!

Bon soyons clairs: quand on a enfin ses 9 mailles sur l'aiguille, ça ne ressemble à rien, mais la bonne nouvelle, c'est que la partie la plus difficile du châle est faite!

Rabattre les mailles

L'idée est de se servir d'un crochet tantôt comme d'une aiguille à tricoter (celle que vous tenez habituellement dans la main droite) et tantôt pour faire une chaînette. Le résultat donne ces "petits ponts" caractéristiques du Haruni.

On alterne ces deux techniques, ce qui permet de "raccrocher" les petites chaînettes au tricot.

Le blocage

Il faut:

-un châle (plus la proportion de laine sera importante et plus il se détendra)

-un support souple: tapis de gym, matelas, plaque de polystyrène, tapis puzzle pour enfant...

-des épingles à tête (comme celles qu'on utilise en couture)

-de l'eau et de la lessive spéciale laine

Etape 1: le lavage

Il faut laver le châle, impérativement à l'eau froide ou tiède (en dessous de 30° sinon la laine feutre), avec une lessive spéciale laine. On laisse tremper pendant 20 à 30 minutes.

Etape 2: le rinçage

On rince soigneusement (il ne doit pas rester de lessive), toujours à l'eau fraîche. On laisse tremper pendant 10 à 15 minutes de nouveau

Etape 3: l'essorage

On égoutte le châle sans tordre pour essorer. Ensuite on étale le châle dans une grande serviette de bain, qu'on roule (le châle emprisonné dedans). On répète l'opération pour que le châle soit humide mais plus dégoulinant.

Etape 4: l'épinglage

Etape délicate évidemment. Perso j'épingle d'abord la bordure supérieure du châle. Soit de façon horizontale, soit de façon un peu plus incurvée. Ensuite on épingle la pointe. On continue en épinglant à intervalles réguliers la bordure pour que ça soit joli. Il faut essayer de faire symétrique, il n'y a pas de règle absolue.

Etape 5: l'attente

On attend que ça sèche, on protège des chats, chiens, enfants, poulets.

Selon la laine on gagne entre 30 et 50% de taille.

Et on recommence après chaque lavage!

On peut également bloquer n'importe quel tricot, pourvu qu'il soit tricoté majoritairement en laine, mais c'est surtout spectaculaire pour la dentelle.

Voilà, j'espère que cette récap pourra vous aider à vous lancer! Après c'est que du bonheur!

Le KAL: les techniques pour tricoter Haruni
Le KAL: les techniques pour tricoter HaruniLe KAL: les techniques pour tricoter Haruni
Le KAL: les techniques pour tricoter Haruni

Rédigé par Citron

Publié dans #kal, #tricot

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article